Alors que nous avons bouclé la programmation de notre 13e édition qui aura lieu les 20, 21 et 22 février 2015, nous venons d’apprendre le désistement d’un de nos mécènes pour raison économique. Il nous soutenait à hauteur de 2 000 €. La trésorerie de notre association est trop modeste pour que nous puissions faire face à ce désistement. Nous avons besoin de votre aide exceptionnelle afin de maintenir l’intégralité de notre programmation et respecter les engagements que nous avons pris auprès des différentes formations musicales. Nous organisons une collecte sur le site participatif Ulule. Soutenez nous en cliquant sur la page ci-desous. Merci.



Pour cette treizième édition de la Fête du violon, l’équipe de Cordes en Folie vous promet un festival plein d’énergie, de rencontres entre musiciens et genres musicaux, d’émotions et de partage.

Energie avec le Mini Beigale Orkestra qui interprète un répertoire de danses collectives à la manière puissante des fanfares klezmer d’antan. Des rencontres entre musiciens de diverses nationalité, telle celle du roumain Florin Dragomir, de l’allemand Heiko Wilhem et du coréen Pham Trong Hieu au sein du trio Kiftélélé. Le résultat ? Une musique déjantée, passant du jazz à l’électro. Ou De Madruga, la rencontre d’une violoniste française et d’un guitariste argentin qui emmènent leur public vers la vitalité et la chaleur de la riche culture musicale sud-américaine, teintée d’un brin de nostalgie. Nostalgie d’un temps perdu ? Les musiciens de Drailles, eux, ont décidé de faire revivre une musique disparue, celle des violoneux alpins. Partis de quelques enregistrements et de collectages, ils se sont réappropriés cette musique âpre et puissante. Tout comme les belges du groupe Havelange, qui remettent au goût du jour le répertoire traditionnel de Wallonie, dont certains morceaux ont été collectés par un certain monsieur Havelange… A chaque région son Achille Millien. Et les morvandiaux ? me direz-vous. Ils voyagent. Certains vont en Irlande et ramènent dans leurs bagages un tout nouveau projet, Celtic Crossing, d’autres partent à l’aventure avec leur bande violon… La fête du violon, c’est aussi neuf stages de pratique musicale, deux stages de danses traditionnelles, des micro-concerts dans les commerces, des films et un salon entièrement consacré à la lutherie. Pendant trois jours, un seul mot d’ordre : faire voler en éclat les murs et les frontières pour hisser les voiles de l’aventure à la pointe de l’archet !

Bonne Fête du Violon

L’équipe de Cordes en Folie